Texte à méditer :   Maîtriser sa vie jusqu'à la fin   Ultime Liberté
SOMMAIRE

Fermer Association : ADHESION

Fermer Association : STATUTS

Fermer ACTUALITE : POSITIONS PERSONNELLES

Fermer ACTUALITE : DEBAT NATIONAL sur la Fin de Vie

Fermer DIRECTIVES ANTICIPEES

Fermer TEXTES d'adhérents

Fermer ARCHIVES

Fermer Documents Vidéos

Fermer Euthanasie

Fermer Droit au suicide assisté

ANTENNES LOCALES

Fermer AIX MARSEILLE

Fermer CHAUMONT

Fermer GRENOBLE

Fermer LILLE

Fermer LYON

Fermer NANTES

Fermer PARIS

Fermer TOULOUSE

Fermer Ardèche - Drome

International

LOGO_RTD_Europe.jpg

LOGO_WF.jpg

Réseaux Sociaux
Visites

 73088 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Bienvenue sur Site de l' Association Ultime Liberté

Bienvenue à tous sur le site de l' association "Ultime Liberté"

------------------------

ACTUALITE NATIONALE :

(23 octobre 2014)

Rapport du CCNE sur le débat public concernant la fin de vie

 

Ce document constitue le rapport du Comité Consultatif National d’Ethique qui rend compte du débat public concernant la fin de vie, débat public initié il y a plus de deux ans, avec la mise en place en juillet 2012, par le Président de la République, de la Commission de réflexion sur la fin de vie en France présidée par Didier Sicard.

Le présent rapport ne signifie en rien que la réflexion est achevée. Il en marque une étape.

Il a pour objectif de permettre de mieux appréhender les principaux points de convergence qui semblent se dégager, à ce jour, des débats sur cette question essentielle et complexe qui nous concerne tous, et les recommandations partagées qui en découlent ; d’identifier les principales lignes de divergence ; de mettre à jour des questionnements qui n’ont pas été formulés, ou ont été insuffisamment formulés, durant les débats ; d’éclairer certains enjeux éthiques sous-jacents aux principales lignes de clivages ; et de proposer une mise en perspective qui puisse contribuer à l’approfondissement de la réflexion, approfondissement que le CCNE considère souhaitable.

 

TELECHARGER LE RAPPORT

L' association Ultime Liberté - ( qui fête ce même 23 octobre le 5ème anniversaire de sa création  en 2009 ),

donnera rapidement sa position par rapport à ce nouveau rapport qui ne fait que constater à nouveau,

sur les questions essentielles du suicide assisté et de l' euthanasie, le désaccord profond entre les positions en présence.

 

-------------------------------------------

ACTUALITE MEDIAS :

 

Résumé du film :

 

Depuis 14 ans, Anne luttait contre un cancer dont elle savait qu’elle ne guérirait plus.

Avec la réalisatrice, une amie de longue date, elles décident de filmer ce que signifie la vie avec un cancer chronique.

Mais très vite, la maladie rattrape Anne.

Elle tente de préparer sa fin de vie, elle qui veut choisir « le moment et la manière » de mourir.

Mais, face à une loi qui ne le permet pas, la réalisatrice filme une dépossession

 

______________________________________________________________________

ACTUALITE DE L' ASSOCIATION :

 

A.G. de l' Association Ultime Liberté à Grenoble

le samedi 11 octobre 2014 de 9h 30 à 12h 30,

à la maison des associations

6 Rue Berthe de Boissieux
( Quartier de la Caserne Bonne )

38000 GRENOBLE

Les convocations individuelles  ont été envoyées aux adhérents par courrier postal.

L' après midi à partir de 14 h 30 :

 

Une autre fin de vie est possible

Réunion publique avec projection de films et débat avec  :

 

 

 

 

 

 

Mme Noëlle CHATELET

 

 

 

auteure de « La dernière leçon »

 

 

 

-----------------

 

 

 

 

« Pas d'uniforme pour mourir »

 

 

 

 

 

en présence de la réalisatrice : Donatienne de Gorostarzu

 

 

et d'une adhérente ayant témoigné dans ce film.

 

 

 

---------------------------------

 

 

 

 

 

« Michèle CAUSSE,l'histoire de son suicide assisté »

 

 

 

réalisé par la télévision Suisse romande.

 

 

 

Avec  la présence d'une accompagnatrice de Dignitas.

 

 

***

 

 

 

 

Maison des Associations de Grenoble

 

 

 

6, rue Berthe de Boissieux ( Quartier Caserne de Bonne )

 

 

 

Renseignements au Tél  : 06 76 69 04 82

 

PLAN d' ACCES :

 

 

 ---------------------------------

 

ACTUALITE MEDIA :  FR3 Champagne Ardenne :

Le samedi 20 septembre à 11h 30 :  Débat concernant la fin de vie

EMISSION "La voix est libre" :

Faut-il légaliser l' euthanasie en France

 

Remarque U.L.  ( Armand Stroh ) après avoir vu l' émission :

Encore un débat bien timide, après tant d'autres ...
L'intervenante, déléguée ADMD des Ardennes, est bien trop consensuelle .
Pourquoi encore faire appel, dans un tel débat, à l'intervention d'un évêque ?
Les athées, libres-penseurs et agnostiques en tout genre,
et même les multiples autres positions "spirituelles" possibles sont-ils moins représentatifs de la population ?
Où sont les 92 % des "voix" supposées favorables à l'euthanasie et/ou au suicide assisté ?

 

Si vous ne voulez plus vous contenter de débattre, rejoignez notre association ... et surtout : décidez par vous-mêmes !

-----------------------------

Reportage réalisé dans le cadre des Dossiers du JT 19/20 de FR3 Champagne Ardennes :

Enquête : le suicide assisté, alternative à la fin de vie ?

En Haute-Marne, une association "Ultime Liberté" milite pour la légalisation du suicide assisté en France. Explications et témoignages à retrouver ce soir dans votre 19/20.

 

 

_________________________________________________________

Actualité du 11 juillet 2014 :

Procès Bonnemaison : des familles expriment leur "désespoir" dans une lettre ouverte à François Hollande

Les proches de cinq personnes décédées ont écrit jeudi une lettre ouverte au président François Hollande pour confier leur "désespoir" après la décision du parquet général de Pau de faire appel de l'acquittement du Dr Nicolas Bonnemaison.

Dans cette lettre, ils expriment leur "incompréhension", "stupéfaction" et même "désespoir" devant cette décision.
Se disant "victimes d'un système judiciaire complètement aberrant", les signataires en appellent à "la plus haute bienveillance" de François Hollande, selon ce courrier transmis par Patricia Dhooge, épouse d'un patient décédé en mars 2010 à l'hôpital de Bayonne.

 

Actualité du 2 juillet 2014 :

Le parquet général de Pau a décidé de faire appel de l'acquittement du Dr Nicolas Bonnemaison,

"Prenant en compte l'ensemble des éléments de cette affaire, la procureure générale (Blandine Froment) près la cour d'appel a estimé nécessaire de relever appel de la décision" de la cour d'assises, a indiqué dans un communiqué le parquet général.

Lors du procès, le parquet avait requis 5 ans de prison avec sursis possible, reconnaissant toutefois que le Dr Bonnemaison n'était "pas un assassin".

Article du site de l' Express


 

--------------------



1er juillet 2014

Communiqué de l'association Ultime Liberté,

à l'occasion de l'acquittement du Dr Bonnemaison.

 

Suite à l'acquittement du Dr Bonnemaison, de nombreuses voix s'élèvent parmi les adversaires de la légalisation de l'euthanasie et du suicide assisté, mais aussi parmi d'autres citoyens. Ils craignent que désormais l'État ou d'autres instances juridiques collectives comme la CEDH, n'autorisent des instances médicales ou des tiers comme la famille à pratiquer des interruptions de vie sans demande ou consentement des personnes concernées.


L'association Ultime Liberté s'est créée pour défendre le droit de chaque personne à la liberté de choisir sa fin de vie, par les moyens et dans les circonstances de son choix. Elle dénie à toute instance tierce, ou à d'autres que la personne elle-même, le droit de décider de sa vie ou de sa mort.
Si cette personne est devenue irréversiblement inconsciente et incapable d'exprimer sa décision, elle peut avoir délégué ce droit à des « personnes de confiance » désignées par elle. Nous partageons bien sûr l'insistance de beaucoup d'autres sur la nécessité d'une campagne d'information nationale concernant les directives anticipées et le choix de personnes de confiance.

Dans le cas du Dr Bonnemaison, nous avons indiqué dans un communiqué, dès le début de l'affaire en 2011, que nous ne pouvions pas accepter des décisions prises par un médecin sans l'accord au moins implicite de son patient.


Nous soutenons cependant la décision d'acquittement à cause des insuffisances de la Loi Léonetti, qui n'autorise ni l'euthanasie volontaire ni le suicide assisté.
Le Dr Bonnemaison a pris sur sa seule responsabilité personnelle avec les conséquences de poursuites que l'on sait, des décisions qu'il aurait probablement prises collégialement et publiquement avec les familles et en s'appuyant sur une volonté clairement identifiable des patients SI UNE TELLE POSSIBILITE AVAIT ETE DONNEE LEGALEMENT EN FRANCE. C'est l'absence d'une telle possibilité légale, autant que l'initiative du Dr Bonnemaison, qui est pour nous responsable de la situation.

Notre soutien à l'acquittement du Dr Bonnemaison dans ces circonstances ne doit pas être interprété comme l’acceptation d'une jurisprudence qui autoriserait l'État, ou le corps médical, ou une instance politique ou juridique, ou même l'entourage du patient, à décider de la mort d'une personne sans son avis !

 

Tant que la législation française ou européenne ne reconnaîtra pas la liberté inconditionnelle de chacun à décider de sa vie et de sa mort, ou de choisir les personnes ou les instances qui en décideraient à sa place lorsqu'il n'en est plus capable, nous considérerons comme éventuellement légitimes, cas par cas, des décisions individuelles provisoirement illégales. Elles sont à nos yeux justifiables par le flou inévitable des initiatives personnelles d'assistance lorsque cette liberté n'est pas légalement reconnue.

Notre position ne saurait en aucun cas se confondre avec celle des gens qui pensent que l'acquittement du Dr Bonnemaison donne le droit à la collectivité politique, l'entourage familial ou la corporation des soignants de s'ériger au-dessus de la libre décision d'une personne.

Ni la compassion, ni des convictions religieuses ou philosophiques ne sauraient justifier la prétention de se substituer à cette libre décision et d’imposer à une personne de vivre ou de mourir sans son consentement explicite.

 

Le C.A. de l' association Ultime Liberté

 

Télécharger le communiqué au format PDF

 

----------------------------

ACTUALITE NATIONALE :

Le Dr Bonnemaison acquitté par la Cour d' Assises de Pau

La cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques a répondu négativement aux quatorze questions posées.

En conséquence, l'urgentiste de Bayonne est acquitté de toutes les accusations qui étaient portées contre lui.

----------------

Replay de l' émission C dans l' air du 26 juin :

"Vivre ou mourir selon la loi"

--------------------------------

 

Le témoignage de Sandrine Rousseau au procès Bonnemaison, article dans la Voix du Nord

 

Zoom sur une promesse sans cesse repoussée

( Blog "Lui Président" sur le Monde )

Un historique complet sur le site "Lui Président"

 

------------------------------------

ACTUALITE INTERNATIONALE :

La Cours Européenne des Droits de l' Homme (CEDH ) a demandé au gouvernement français

«de faire suspendre l’exécution l' arrêt du Conseil d'Etat pour la durée de la procédure devant la Cour».

-------------------

Question ouverte : faudra-t-il bientôt définir une limite à l' "acharnement judiciaire",
comme nous avons été amenés à définir la notion d' "acharnement thérapeutique" ?

 

-----------------------

ACTUALITE NATIONALE :

 

Mardi 16h :

Vincent Lambert : le Conseil d'État décide de l'arrêt des soins

Article sur Libération

----------------

Décision de justice , le mardi 24 juin dans le cas de Vincent Lambert :

Les 17 magistrats de l'assemblée du contentieux, la plus haute formation du Conseil d'Etat,
en avait fait la promesse : trancher avant l'été sur le sort de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif.
Ce mardi à 16 heures, ils se prononceront sur le maintien en vie de cet ancien infirmier en psychiatrie,
grièvement blessé en 2008 à la suite d'un accident de moto.
En savoir plus sur le site de l' Express

et Sur le site du MONDE

---------------------

Procès du docteur BONNEMAISON

 

Le journal "sud-ouest" publie chaque jour un résumé des témoignages et interventions lors du procès .

 

Vous pouvez suivre cette actualité en cliquant sur le lien

 

 

 

bonnemaison_1.jpg

La comparution de l’urgentiste Nicolas Bonnemaison du 11 au 27 juin

devant la Cour d’assises des Pyrénées-Atlantiques,

pour « l’empoisonnement » de sept patients en fin de vie,

relance le débat sur la légalisation de l’euthanasie en France.

Il n’y a pour le moment pas de date précise pour le projet de loi, mais il pourrait voir le jour d’ici la fin de l’année.

------------------------------------------------

 

SUIVRE LES TEMPS FORTS DU PROCES SUR LE SITE DU JOURNAL SUD-OUEST

Le Dr Bonnemaison soutenu aux assises par la veuve d'un de ses patients ( Interview sur RTL )

Lire l' article dans SUD-OUEST

 

 

----------------------------------------------

 

ACTUALITE INTERNATIONALE :

 

Loi sur "les soins de fin de vie" adoptée au Québec

 

Le Québec a adopté jeudi un projet de loi sur « les soins de fin de vie » comprenant les soins palliatifs et « l'aide médicale à mourir » dans certains cas.

La loi « permettra à chaque personne en fin de vie d'être accompagnée d'une manière qui répond à ses propres besoins, dans le respect de ses volontés et de son intégrité », a précisé la députée du Parti québécois  Véronique Hivon, coauteure du projet adopté.

Une aide très encadrée

« L'aide médicale à mourir » sera strictement balisée. Elle restera réservée à des cas de souffrances exceptionnelles de patients atteints de maladies incurables.

En outre, les médecins devront estimer que la douleur est telle qu'elle ne peut être soulagée par des médicaments.

Le Québec est ainsi la première province canadienne à adopter un tel projet de loi, adopté par 94 députés contre 22 lors d'un vote à l'Assemblée nationale de Québec.

---------------

 

ACTUALITE MEDIAS :

 

ARTE 28 minutes du Mercredi 7 avril :

( deuxième partie de l' émission )

Après l'expertise sur Vincent Lambert : la fin de vie en question

L'état de conscience de Vincent Lambert s'est " dégradé ", selon un pré-rapport médical rendu lundi dernier par trois experts nommés par le Conseil d'État.

Depuis des années, la famille de Vincent Lambert se déchire sur la question de l'arrêt des soins du malade.

Comment alors respecter la volonté du patient et de la famille quand il n'y a pas de directives anticipées ?

André Comte-Sponville, philosophe et membre du Comité consultatif national d'éthique et Corine Pelluchon, philosophe et professeure à l'université de Franche-Comté.

-------------------

Suite à cette émission, nous avons reçu d'un de nos adhérents la référence à une nouvelle de Guy de Maupassant,

" L' endormeuse ",

texte publié dans l' Echo de Paris  du 16 septembre 1889 ...

-------------------------------------------------------

ANNONCE :

L'émission "ZONE INTERDITE" qui passera sur M6 le Dimanche 1ER JUIN.

 

La fin de vie éprouvante du  père d'une de nos adhérentes a été filmée par cette équipe de journalistes.
Puisse ce témoignage faire évoluer la loi en France et faire en sorte que les malades et leur famille n'aient plus à vivre de tels drames.
Le réalisateur, Géraud Burin des Rozier,  nous demande de diffuser l'information au plus grand nombre
et  espère que ce document éclairera l'avis de chacun en France sur cette question de société très importante.


-------------------------

 

 

Invitation à un débat public à  Nantes

organisé par l'association Ultime Liberté -  Antenne de  Nantes

 

avec la participation de Monsieur le Député François de Rugy

 

sur le thème :

 

Fin de vie ; choix de la personne de confiance ; rédaction des directives anticipées.

 

Le Jeudi 24 avril 2014 – de 18h à 22h -

 

Ancienne gare de l'Etat – salle F – étage 3

5 place de la gare de l'Etat

44000 Nantes

bus C5 – arrêt Gare de l'Etat

---------------------------------------------------------------

A cette occasion vous pouvez aussi télécharger un formulaire de Directives Anticipées et de désignation de vos personnes de confiance

------------------------------------------

 

Vient de paraître, écrit par François Galichet, membre du C.A. d' Ultime Liberté et animateur de l' Antenne de Grenoble.

Mourir délibérément ?

 
Sur la 4éme de couverture :

"Que signifie « mourir »? Peut-on vraiment vouloir mourir? Y a-t-il un juste moment pour mourir? Est-il possible d'aimer quelqu'un au point de l’aider à mourir? Quels critères permettent de juger une vie digne ou indigne d’être vécue? Questions proprement philosophiques qui ne sont pas souvent abordées au fil des discussions sur le sujet. Et pourtant, elles préoccupent tous ceux qui, de par leur âge ou leur situation, se rapprochent du terme de leur existence. Il est tenté ici de les éclairer en s’appuyant sur la pensée de grands auteurs – Pascal, Spinoza, Kant, Nietzsche, Levinas notamment. La question de la mort volontaire révèle des aspects surprenants, des contradictions significatives. La décision de quitter une vie devenue intolérable ne relève ni du suicide, ni de l’euthanasie au sens habituel de ces termes. Il s’agit plutôt d’une « mort délibérée » qui implique réflexion et jugement. En ce sens, elle peut devenir le principe d’une éthique qui aide à vivre."

Édition :  Première édition   Éditeur :  Presses universitaires de Strasbourg   Support : Livre broché  Nb de pages : 184  ISBN-10 2868205062   ISBN-13 9782868205063
 

NB : Les analyses philosophiques personnelles de l' auteur concernant son rapport à la mort dans cet ouvrage n' engagent que sa propre position et ne décrivent pas une supposée prise de position philosophique de l' Association Ultime Liberté en tant que telle.
Si les adhérents d'Ultime Liberté témoignent par leur adhésion de leur accord avec les Statuts de l' association, donc sur un certain accord pratique concret sur la liberté personnelle de choisir de leur fin de vie, ils n' en restent pas moins personnellement très divers en ce qui concerne leurs positions philosophiques voire "métaphysiques", concernant la vie et la mort.  Si la lecture du livre de François Galichet peut apporter à chacun une aide à la reflexion sur ces sujets, par l' érudition et la finesse des analyses conceptuelles, les conclusions personnelles qu'il en tire pour sa propre philosophie de la mort ne sont pas pour autant nécessairement partagées ...


Le " débat philosophique  réflexif " est donc ouvert , que vous soyez d' accord ou pas avec les positions personnelles de François Galichet sur ce sujet.

A titre personnel par exemple ( Armand Stroh ), je n' admets pas plus de "devoir de mourir" que je n' admets de "devoir de vivre", puisque je ne me reconnais "ultimement", qu'un "devoir de liberté" ...que je me donne à moi-même ... librement.
 

----------------------------------------------------

Actualité Média du 28 mars :

Sur le site Le Généraliste ( http://legeneraliste.fr )

Compte-rendu d'une enquête "Généralistes et fin de vie"

"Soins palliatifs, euthanasie : vous avez tant à dire

" Jusqu’au bout, ils entendent relever le défi !

Notre enquête, à laquelle 385 praticiens ont participé, montre qu’une majorité de généralistes jugent leur implication importante dans la fin de vie de leurs patients.

Les trois quarts se disent même prêts à s’investir davantage, si on leur en donne les moyens.

Ce coup de sonde a également porté sur la législation actuelle et dévoile une profession partagée entre partisans et adversaires de la légalisation de l’euthanasie.

Résultats, réactions des praticiens, analyse de la rédaction et commentaires du président du CCNE. "

« Généralistes et fin de vie », les résultats de notre enquête

Soins palliatifs, euthanasie : vous avez tant à dire

28.03.2014

Jusqu’au bout, ils entendent relever le défi ! Notre enquête, à laquelle 385 praticiens ont participé, montre qu’une majorité de généralistes jugent leur implication importante dans la fin de vie de leurs patients. Les trois quarts se disent même prêts à s’investir davantage, si on leur en donne les moyens. Ce coup de sonde a également porté sur la législation actuelle et dévoile une profession partagée entre partisans et adversaires de la légalisation de l’euthanasie. Résultats, réactions des praticiens, analyse de la rédaction et commentaires du président du CCNE.

- See more at: http://www.legeneraliste.fr/actualites/dossier-professionnel/2014/03/28/generalistes-et-fin-de-vie-les-resultats-de-notre-enquete-_238866#sthash.G0ztduf9.dpuf
« Généralistes et fin de vie », les résultats de notre enquête

Soins palliatifs, euthanasie : vous avez tant à dire

28.03.2014

Jusqu’au bout, ils entendent relever le défi ! Notre enquête, à laquelle 385 praticiens ont participé, montre qu’une majorité de généralistes jugent leur implication importante dans la fin de vie de leurs patients. Les trois quarts se disent même prêts à s’investir davantage, si on leur en donne les moyens. Ce coup de sonde a également porté sur la législation actuelle et dévoile une profession partagée entre partisans et adversaires de la légalisation de l’euthanasie. Résultats, réactions des praticiens, analyse de la rédaction et commentaires du président du CCNE.

- See more at: http://www.legeneraliste.fr/actualites/dossier-professionnel/2014/03/28/generalistes-et-fin-de-vie-les-resultats-de-notre-enquete-_238866#sthash.G0ztduf9.dpuf

 

--------------------------

 

Décès d'une personne engagée.

 

Eléonore Gispert est décédée le 3 mars 2014.

Elle a rejoint l' association Ultime Liberté dès sa création et s'y est investie aussitôt.
Elle a animé avec entrain et détermination le groupe de formation et d' entraide ( travail sur les directives anticipées et l' accompagnement ).
Elle a été membre du C.A. de 2011 à 2013. Elle fut une des responsables de l' Antenne de Toulouse.

La maladie a eu raison de son énergie, mais elle est morte en femme libre.

 

---------------------------------------

 

 

International :

 

Suicide assisté en Suisse : qui le demande ?

En Suisse, où le suicide assisté est légal, des chercheurs ont mené une étude

montrant que cette demande concerne davantage les femmes que les hommes.

Et une majorité souffrait d'un cancer.

-------------------------------

 

Actualité nationale :
Nouveau projet de loi au Sénat concernant la fin de vie.

Article sur Public-Sénat :

"Les sénateurs pro-euthanasie mettent la pression sur Hollande"

 

 

 

Actualité Médias :

En liaison avec divers débats dans l' actualité, concernant des "questions de société" :


Si notre association "Ultime Liberté" a plus spécifiquement comme objet la question de la liberté du choix individuel en matière de fin de vie, il n'en est pas moins clair que pour un grand nombre de nos adhérents, cette position qu'ils prennent en matière de fin de vie est en corrélation avec une prise de position plus générale en faveur de la liberté du choix individuel dans d'autres domaines de la vie.

Dans l'actualité médiatique et politique, il se trouve qu'en même temps que la question de la fin de vie est relancée par la perspective d'une nouvelle proposition de loi et le cas de Vincent Lambert, la question de l'avortement, mais aussi plus généralement du rapport au choix des formes de procréation se trouve également réactivée dans le débat public.

( Modification éventuelle de la loi espagnole concernant l'avortement, "Manif pour tous"  et report de la loi sur la famille en France, etc. ).

 

Un article de Aurélie Haroche dans le Monde du 8 février 2014 relève " Le paradoxe du débat sur l’euthanasie et l’avortement"  :

" Deux débats éthiques qui ont coutume de faire émerger les mêmes passions (bien qu’ils ne répondent sans doute pas aux mêmes enjeux) ont par hasard été conjointement au centre de l’actualité en ce début d’année : l’euthanasie et l’avortement. Témoignage du parallèle souvent établi entre ces deux questions (en particulier par ceux qui y sont opposés) : la « marche pour la vie » organisée au mois de janvier a vu défiler des slogans concernant l’une et l’autre. Ces deux actes, par ailleurs, concernent inévitablement les médecins, même si les militants (pour leur part favorables) ont toujours défendu leur souhait de soustraire l’avortement et l’euthanasie au « pouvoir » médical."

Cet article renvoie en fait à l' article de Luc Perino, médecin du , sur son blog :  "Paradoxe avortement / euthanasie" .
 

Les lecteurs peuvent bien sûr s'interroger sur leurs propres positions respectives dans ces deux domaines et sur l'articulation qu'ils font entre ces deux positions ... et plus largement avec toutes les autres "questions de société" qui posent le problème du libre choix individuel face aux contraintes normatives de la "société", ou des contraintes juridiques venant de la législation nationale ( de l'"Etat" ? du "Peuple" ? d'une "élite" supposée experte et représentative  ? ) :
 
Quel "collectif" pensons-nous être le mieux apte à défendre nos "libertés individuelles" dans le cadre général des  "Droits de l' Homme" ?  : la question de fond qui ne va pas manquer de réapparaître.

 

 

 

-------------

 

Vendredi 24 janvier 2014

Emission "Ce soir ou jamais"

 

« Euthanasie : un débat entre progressistes et réactionnaires ? ».

 

Pour en parler :

Jean Léonetti, député UMP, ancien ministre, et auteur de la loi Léonetti

Hubert Reeves, astrophysicien

Cynthia Fleury, philosophe, membre du comité consultatif national d’éthique

Corine Pelluchon, philosophe

Raphaël Enthoven, philosophe

Philippe Bataille, sociologue

Denys Pellerin, président honoraire de l’Académie de médecine

Hélène Cixous, écrivain

Rémi Brague, philosophe

 

___________

 

Réécouter l' émission de France-Culture du 23 Janvier

( La grande Table )

Fin de vie, de l'éthique à la loi

Entretien avec Didier SICARD

( A propos du cas de Vincent Lambert )

 

-------------------------

Actualité locale toulousaine : Film - débat

21 janvier,  à 20 heures 15 à la MJC de Castanet Tolosan,

projection du film MIELE suivie d’un débat sur la fin de vie animé par Claude Hury.

Entrée 6 et 5€. MJC Castanet Tolosan : 20 avenue de Toulouse –

Bus 81 depuis métro Université Paul Sabatier (ligne B). Arrêt Mairie de Castanet.

Bus de soirée assurés pour le retour vers Paul Sabatier. Parking tout proche.

affiche_Miele_21_01_14_20h15.jpg

 

------------------------------------------------

 

 

ACTUALITE NATIONALE :

En liaison avec l' actualité du jugement concernant le cas de Vincent Lambert
et l' annonce refaite par François Hollande qu'il y aurait bien une nouvelle Loi concernant la fin de vie,

l' émission " C dans l' Air "du vendredi 17 janvier fait le point sur l' état actuel du débat .

 

Parmi les invités de l' émission, les positions les plus proches de celle de notre Association Ultime Liberté sont celles

du Dr Denis Labayle,

( Ancien chef du service de gastro-entérologie à l’hôpital sud-francilien d’Evry,

le docteur Denis Labayle est à l'origine du manifeste des 2 000 soignants qui, en 2008, ont affirmé avoir aidé à mourir des malades en fin de vie.

Il est également écrivain, auteur de romans et d'essais, dont Noirs en blanc, publié aux éditions Dialogues en 2012, et Pitié pour les hommes, paru chez Stock en 2009.)

et dans une certaine mesure aussi la position de Noëlle Chatelet

( Présidente du comité de parrainage de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD),

Noëlle Chatelet est l'auteur de, La dernière leçon, publié aux éditions du Seuil.)

 

------------------------------------------

 

 

manifeste_pour_la_legalisation_du_suicide_assiste.jpg

 

Participez à la pétition en ligne

 

-----------------------------------------------

 

 

Lundi 16 décembre 2013 :

La "Conférence de citoyens" organisée  par le CCNE

a rendu son rapport  lors d'une conférence de presse à 10h 30 :

TELECHARGER LE RAPPORT

 

----------------

Intervention de Claude Hury dans l' émission "Carrément Brunet" sur RMC
( 18 décembre 2013 )

 

-----------------------

FranceTVinfo :

Euthanasie : un groupe de citoyens préconise de légaliser le suicide assisté

 

-----------------------------

Témoignage de Claude Hury, Présidente d' Ultime Liberté, dans "Le Plus" du Nouvel Observateur

" Fin de vie : j'aide des personnes à mourir, comme j'ai jadis aidé des filles à avorter "

--------------------------------

 

Face à la «mort indigne» de sa mère, l’élue régionale Sandrine Rousseau milite pour le suicide assisté

http://www.lavoixdunord.fr/region/face-a-la-mort-indigne-de-sa-mere-l-elue-ia0b0n1778267

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Par ailleurs, le groupe écologiste a déposé au Sénat, le 2 décembre une nouvelle proposition de loi concernant la fin de vie :
Télécharger la proposition

 

 

------------------------------

 

 

Dans une discrétion presque totale, la conférence citoyenne sur la fin de vie à démarré.
 

Après le souhait affiché du président de la République, François Hollande, de changer la loi, le Comité Consultatif National d’Ethique a été chargé d’animer le débat.

Avec l’aide de l’Ifop, un panel a été constitué, composé d’une vingtaine de personnes représentatives de la population française.

A partir de la mi-novembre, ce groupe de citoyens se retrouve pendant quatre week-ends.

Lors des deux premiers, il auditionnera des personnes proposées par le CCNE, puis il en entendra d’autres qu’il pourra lui même choisir.

Le dernier week-end sera consacré à la rédaction de son rapport pour le 16 décembre.

«Nous ne leur avons pas posé de questions particulières. A eux de problématiser, comme ils le souhaitent, les questions de fin de vie»,

a expliqué le président du CCNE , Jean-Claude Ameisen, à des journalistes. 

Le 16 décembre, le jury rendra public son avis puis, en janvier, le CCNE émettra ses propositions.

La balle sera alors dans le camp du gouvernement pour rédiger une proposition de loi ...

-----------------------

Pendant ce temps, les citoyens ordinaires, et notamment les sympathisants de l' "Ultime Liberté"

doivent-ils sagement attendre que le panel de citoyens les représente ?

Rappelons que dans le cadre d'une première interprétation de la proposition des "Etats Généraux de la fin de vie", les espaces éthiques régionaux étaient supposés organiser des débats publics.
C'est dans ce cadre que dans les régions Bourgogne et Franche Comté, des conférences départementales et un Colloque grand public à Dijon le 11 décembre ont été organisés.

Jusqu' à nouvel ordre le Colloque de Dijon est toujours prévu et les inscriptions sont encore ouvertes jusqu' au 29 novembre.

 

Que se passerait-il si de très nombreuses demandes pour assister à ce colloque se voyaient refusées par manque de place ?

( Vu qu'un équivalent de ce colloque ne semble organisé nulle part ailleurs, depuis que le CCNE a concocté sa nouvelle méthode de consultation du "panel IFOP" )

 

Voir aussi : Notre "lettre ouverte aux organisateurs des Etats Généraux"

 

------------------------

 FILM-DEBAT A LILLE 14 novembre à 20 h au Cinéma Métropole

en présence de Mika Gianotti, réalisatrice

" Liberté Chérie "                 

LIBERTE+CHERIE.JPG

Film qui questionne la liberté et la fin de vie, en suivant le parcours de quelques individus.

Le débat aura lieu en présence de :

- Mika Gianotti, réalisatrice

- Annie Dedourge, responsable locale de l'association Ultime Liberté

- Sylvie Humbert, professeur d'Histoire du droit à l'Institut Catholique de Lille

- Claude Janot, délégué départemental de l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité)

Informations pratiques :   cinéma Métropole, 26, rue des Ponts de Comines, Lille      - tarif :  6,50€

------------------------------------------

 

Actualité nationale et régionale :

Débats et colloques "Fin de vie" pour préparer la révision de la Loi Leonetti

promise par le candidat François Hollande dans sa "proposition 21" ...

 

3 novembre 2013 :

Les États Généraux de la fin de vie, se résumeront à un panel de citoyens!

Même Jean Léonetti s'offusque de la méthode, et déplore l'absence de débat national d'envergure !

(Certes pour retarder le calendrier et éviter un projet de loi favorable à l'euthanasie, mais tout de même un débat tronqué)!

 

VOIR LA SUITE DE LA SITUATION ANALYSEE SUR LE BLOG

" ECOUTEZ NOUS JUSQU'AU BOUT "

------------------------------

L' association Ultime Liberté déplore cette mascarade d' " Etats Généraux ",
même si d'une certaine façon, cela ne faisait que répéter une démarche déjà réalisée l' année dernière par la Mission Sicard,
et que nous savons depuis des années que les principales positions, pour ou contre, sont clairement établies et irréconciliables,
même si elles peuvent légèrement évoluer à la marge comme le montre le récent sondage de l' IFOP. réalisé pour l' ADMD
.

 

------------------------------------

Les réunions et le colloque seront-ils maintenus en Bourgogne et Franche- Comté ?
Dans l' "interrégion" Bourgogne et Franche-Comté :
Un Colloque grand public le 11 décembre :

                                   "Quelles sont les questions que pose la fin de vie aux personnes qui y sont confrontées ?"

 
( Attention : Inscription préalable nécessaire  )

---------------------------

 

Actualité nationale septembre 2013 :

 

Renouvellement en profondeur du Comité d'éthique

Le nouveau Comité consultatif national d'éthique (CCNE) adoptera-t-il des positions plus ouvertes que par le passé ? Alors que l'institution doit se prononcer dans les mois qui viennent sur des sujets aussi polémiques que la fin de vie, le don du sang par les homosexuels ou l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes, son changement de composition - le premier depuis mai 2012 -, détaillé dimanche 22 septembre 2013 dans le Journal Officiel, et dont le contenu avait été révélé dès samedi dans Le Monde, risque d'être particulièrement commenté.

Voir l' article du Monde

 

Télécharger l'arrêté de nomination des nouveaux membres du CCNE

 

********************

Bientôt sur vos écran :

 

Après trente ans d’une carrière d’actrice jalonnée par « Rain Man » et « Respiro », l’Italienne passe derrière la caméra.

Son raconte l’histoire d’Irène, une jeune femme que son père et son amant croient étudiante à Padoue,

alors qu’elle aide clandestinement des malades en phase terminale à mourir en leur administrant un barbiturique, sous le nom de code « Miele »

Adapté d’un roman d’Angela del Fabbro, ce film traite avec sensibilité et sans manichéisme du sujet délicat du assisté.

Risqué, mais courageux. Valeria Golino réussit son pari. Dans le rôle de « Miele », Jasmine Trinca, est remarquable.

 


Bande annonce VOST - Miele

 

 


 Actualité :                                        Euthanasie : la leçon de la Belgique à la France

Des responsables médicaux belges dénoncent le récent avis du Comité d’éthique français sur la pratique de l’euthanasie dans leur pays.
Explications du Pr Englert, de l'Université libre de Bruxelles, et réaction du Pr Ameisen, président du CCNE, qui prend ses distances avec l'avis.



***

Actualité nationale :

Euthanasie : le parquet requiert le renvoi du Dr Bonnemaison aux assises

(12 août 2013 )

Article de l' Express          Article dans Sud-Ouest

 
Nous rappelons le communiqué que l' Association Ultime Liberté
avait publié le 17 août 2011 concernant cette affaire


 
-----------------------


Actualité Internationale :

Lettre ouverte de médecins belges au Comité Consultatif National d' Éthique,
à propos de l' avis n° 121

Lire cette lettre ouverte sur Newsring et participer au débat

Télécharger le texte au format PDF

------------------------------



Dans le cadre de l' actualité du rapport du Comité Consultatif  National d' Éthique,
Claude Hury, présidente de l' association Ultime Liberté
relance la question dans un article sur NEWSRING :

Euthanasie et suicide assisté :
nous perdons du temps et des personnes meurent dans des situations inhumaines.


Tous ceux qui souhaitent intervenir dans ce débat peuvent bien sûr y contribuer sur Newsring,
et le relancer aussi ailleurs dans vos divers réseaux sociaux.


--------------------------------------------

Jacqueline Salenson, adhérente d' Ultime Liberté, propose sur son blog
un résumé et une analyse des principaux éléments du rapport du Comité Consultatif National d' Éthique




------------------------------------------------
 


Actualité nationale du lundi 1 juillet 2013 :
Le Comité Consultatif National d' Éthique rend son rapport :


L’avis N°121 « Fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir » présente l’état actuel des réflexions du CCNE
qui prend en compte les évolutions de la loi et des pratiques au cours des dix dernières années
au sujet des droits des personnes malades et des personnes en fin de vie, et le rapport de la Commission Sicard.


Télécharger le rapport


------------

Commentaire immédiat de l' Association Ultime Liberté :

Nous prendrons plus précisément position officiellement après une lecture critique du rapport et une concertation notamment dans le C.A. à ce sujet.
Mais il est déjà suffisamment clair que dans les grandes lignes, nous ne pouvons pas nous satisfaire de telles "recommandations"
qui , plus en retrait encore que la proposition 21 du candidat François Hollande, s' éloignent encore davantage de notre conception de l' "Ultime Liberté".



Nous ne reconnaissons donc pas la légitimité d'un tel Comité à définir à notre place ce qui est éthiquement "légitime" ou non.


---------------------


Un témoignage concret poignant montrant les insuffisances de l' actuelle Loi Leonetti ,
et l'urgence de ne pas laisser "enterrer" la proposition 21 du candidat François Hollande :


Lettre ouverte à M. Leonetti



Bonjour à tous,
 
Pour nous, le temps presse. Notre père est en train de mourir de façon abominable, la loi "Léonetti" qui porte son nom ne permettant nullement de mettre fin à ses souffrances.
Il en une victime parmi tellement d'autres !
Vous pouvez faire circuler cette lettre autant que vous le voudrez et la transmettre aux responsables politiques et aux médias auxquels vous avez accès.
Il faut absolument que cela change et que les gens prennent conscience que cela n'arrive pas qu'aux autres !
Merci de votre aide à ce que le changement, ce soit pour maintenant et que la proposition N° 21 du candidat François Hollande à la présidentielle devienne une mesure prise par le candidat devenu Président !
Merci pour votre aide, en nous rendant ce service, c'est aussi à vous et à vos proches que vous le rendez car tout le monde risque d'être un jour confronté à une fin de vie semblable à celle de mon père ! Pensez-y....
Bien cordialement à tous,

                       Claudette Pierret

 

-----------------------------------------

 
Actualité Nationale :

Une nouvelle proposition de loi concernant la fin de vie,
à l'initiative d' Europe Écologie Les Verts  :


ASSEMBLÉE NATIONALE

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 13 juin 2013.

PROPOSITION DE LOI

visant à assurer aux patients en fin de vie le droit de mourir dans la dignité,

(Renvoyée à la commission des affaires sociales)

présentée par Mesdames et Messieurs

Véronique MASSONNEAU, Laurence ABEILLE, Éric ALAUZET, Brigitte ALLAIN, Isabelle ATTARD, Danielle AUROI, Denis BAUPIN,
Michèle BONNETON, Christophe CAVARD, Sergio CORONADO, François de RUGY, François-Michel LAMBERT, Noël MAMÈRE, Paul MOLAC, Barbara POMPILI et Eva SAS,

député-e-s.

Téléchargement de la version PDF de la Proposition de Loi

En complément, l' explication des motifs de cette proposition de loi par Véronique Massonneau, députée de la Vienne :
http://www.huffingtonpost.fr/veronique-massonneau/proposition-de-loi-euthanasie_b_3465243.html


--------------------
 

 
Vie de l' association :

Remise de la carte d' adhérent N° 500


Adherent500.jpg
 
Rappel : L' association Ultime Liberté a été créée le 23 octobre 2009

-------------------------------
 
 
Forum en direct
Les 3 dernières nouvelles


Le décès de Nicole Boucheton, administratrice de l' ADMD, par suicide assisté en Suisse, provoque des réactions diverses.

La lettre posthume de Nicole Boucheton, publiée sur le site de la "maison de l' autonomie" :

http://www.lamaisondelautonomie.com/lettre-posthume-de-nicole-boucheton-vice-presidente-de-ladmd/

Article de Daniel CARRE sur son blog Médiapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/daniel-carre/240814/choisir-de-mourir-en-suisse

 

... / ... Lire la suite


Vers une loi de renoncement ??? - par ArmandStroh le 15/08/2014 @ 10:29

Communiqué de presse de Véronique MASSONNEAU

En confiant une nouvelle mission sur la fin de vie à Alain Claeys (député PS de Poitiers) et Jean Leonetti (député UMP des Alpes-Maritimes), le Président de la République a fait le choix du non-choix.

Ces deux députés étaient déjà ceux à l'origine de la loi de 2005 qui porte d'ailleurs le nom du second (loi Leonetti). Cela fait craindre le pire. C'est l'objet de ce communiqué de Véronique Massonneau.

http://www.veroniquemassonneau.fr/2014/06/24/fin-de-vie-vers-une-loi-de-renoncement/

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
le 23 juin 2014


Fin de vie : vers une loi de renoncement ?
François Hollande vient de confier au député UMP Jean Léonetti et au député PS Alain  Claeys une mission sur la fin de vie, afin de préparer la loi promise dans son engagement  n°21.
Pour Véronique Massonneau, députée écologiste de la Vienne et auteure d'une proposition de loi sur le droit de mourir dans la dignité,
« Nommer le médecin de droite Jean Léonetti, auteur en 2005 d'une loi qui prône le "laisser mourir" est une erreur, car il est foncièrement contre la dépénalisation de l'euthanasie et contre le suicide assisté. De plus, nous réclamons depuis toujours que ce
sujet ne soit pas traité par un médecin. C'est le patient qui doit être remis au coeur de la décision. Il faut développer les soins palliatifs mais ne surtout pas les opposer à l'euthanasie et au suicide assisté ».

« Cela n'augure pas d'une loi sociétale progressiste. Je crains une loi au rabais. François Hollande a-t-il peur des débordements de manifestations très bien organisées par la droite réactionnaire, comme pour le mariage pour tous et la loi famille ? Au lieu d'honorer son
engagement 21, nous prépare-t-il une loi de renoncement ?», s'interroge Véronique Massonneau qui en appelle à son collègue de la majorité, Alain Claeys.
« Je demande à Alain Claeys de faire preuve de courage pour que les différents points de vue qui coexistent à l'Assemblée nationale soient reconnus et pour travailler dans l'intérêt  des malades et de leurs familles. J'ai déposé, l'an dernier, une proposition de loi sur le
droit de mourir dans la dignité, dans l'objectif de fournir une boîte à outils législative pour une future loi. Alain Claeys pourra y puiser de quoi enrichir le texte de cette loi très attendue ».


VOIR EGALEMENT : Concernant la Proposition de Loi de Véronique MASSONNEAU :

http://www.huffingtonpost.fr/veronique-massonneau/proposition-de-loi-euthanasie_b_3465243.html

... / ... Lire la suite


Les proches de cinq personnes décédées ont écrit jeudi une lettre ouverte au président François Hollande pour confier leur "désespoir" après la décision du parquet général de Pau de faire appel de l'acquittement du Dr Nicolas Bonnemaison.

Dans cette lettre, ils expriment leur "incompréhension", "stupéfaction" et même "désespoir" devant cette décision.
Se disant "victimes d'un système judiciaire complètement aberrant", les signataires en appellent à "la plus haute bienveillance" de François Hollande, selon ce courrier transmis par Patricia Dhooge, épouse d'un patient décédé en mars 2010 à l'hôpital de Bayonne.

http://www.sudouest.fr/2014/07/11/affaire-bonnemaison-des-familles-expriment-leur-desespoir-a-francois-hollande-1612493-4344.php

... / ... Lire la suite


Les 5 derniers billets

Bienvenue sur le Blog Local du Site - par Armand Stroh

Ce blog intégré au site de l' Association Ultime Liberté est en reconstruction.

Vous y trouverez des articles d' actualité reclassés par thèmes ainsi que des analyses et réactions d' adhérents ou de lecteurs non présentes dans les rubriques du sommaire .

Ainsi que des renvois vers d'autres sites ou forums sur les thématiques de la fin de vie.

... / ...   Lire la suite

Publié le 04/10/2013 @ 16:03  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article
Livre d'or - Mon préféré


Spécial !
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 12 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
Nouvelles des Amis
Recherche



Calendrier
PETITION SUICIDE ASSISTE
^ Haut ^