Texte à méditer :   Maîtriser sa vie jusqu'à la fin   Ultime Liberté
POUR ADHERER
SOMMAIRE

Fermer AG 2017 : 14 octobre

Fermer AG 2016 : 22 octobre

Fermer Association : ADHESION

Fermer Association : STATUTS

Fermer ACTUALITE : POSITIONS PERSONNELLES

Fermer ACTUALITE : DEBAT NATIONAL sur la Fin de Vie

Fermer ACTUALITE : PRESIDENTIELLE 2017

Fermer Actualité : Campagne Nationale Fin de Vie

Fermer DIRECTIVES ANTICIPEES

Fermer SEDATION PROFONDE

Fermer TEXTES d'adhérents

Fermer FORUM BIOETHIQUE

Fermer ARCHIVES

Fermer Documents Vidéos

Fermer SUICIDE DELIBERE

Fermer Euthanasie

Fermer Autonomie Personnelle

Fermer Droit au suicide assisté

Fermer Enquetes Internationales

Fermer Législations étrangères

ANTENNES LOCALES

Fermer AIX

Fermer AVIGNON

Fermer CALAIS

Fermer CHAUMONT

Fermer DIJON

Fermer GRENOBLE

Fermer LILLE

Fermer LYON

Fermer MACON

Fermer MARSEILLE

Fermer MONTPELLIER

Fermer NANCY

Fermer NANTES

Fermer IDF - EST (Montreuil )

Fermer IDF - NORD ( St Denis )

Fermer IDF - SUD

Fermer ILE DE FRANCE ( IDF )

Fermer ORLEANS

Fermer POITIERS

Fermer STRASBOURG

Fermer TOULON

Fermer TOULOUSE

Fermer Ardèche - Drome

Fermer ANTILLES

AGENDA DEPLACEMENTS

        

    AVRIL 2017

4/04 ORLEANS

adhérents

5/04 POITIERS

formation

6/04 BORDEAUX

adhérents

7/04 CHAUMONT

formation

18/04 AUBENAS

adhérents

25/04 TOULOUSE form

 

   MAI 2017

02/05 IDF - SUD

03/05 POITIERS

04/05 RENNES

09/05 MARSEILLE

10/05 AVIGNON

15/05 CHAUMONT

16/05 IDF - NORD

17/05 LYON

18/05 GRENOBLE

23/05 TOULOUSE

30/05 POITIERS

31/05 ORLEANS

 

 JUIN 2017

01/06 PARIS Acc

02/06 TOULON

10/06 TURIN

15/06 BESANCON

20/06 TOULOUSE

21/06 PERPIGNAN

22/06 MONTPELLIER

 

 

               

 

 

            

   

 

 

Réseaux Sociaux
ACTUALITE : DEBAT NATIONAL sur la Fin de Vie - 0. COMMUNIQUE de l' Association U.L. concernant la nouvelle Loi Leonetti Claeys

Communiqué du C.A. de l' association Ultime Liberté,
 

concernant la nouvelle législation Claeys – Leonetti

" créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie ".

 

Le C.A. de l' association Ultime Liberté prend acte de quelques avancées par rapport à l' état antérieur de la loi votée en 2005, mais considère que l' état de la législation qui en découle est toujours totalement insuffisant pour un véritable libre exercice du choix de sa vie et de sa mort par le citoyen.
Certes il y a un léger progrès dans la reconnaissance de la valeur propre du choix des patients « en phase avancée ou terminale  d'une maladie incurable », dans la possibilité pour eux de choisir désormais une « sédation profonde terminale » et de voir leurs directives anticipées devenir opposables.

1. Le rejet dans un premier temps de la proposition de loi Massonneau, et plus récemment des amendements proposés dans ce même sens lors de la discussion du projet de loi Claeys - Leonetti ( écartés par 89 voix contre 70 ), et les explications données par le gouvernement concernant ce rejet, montrent que la volonté du président de la République et du gouvernement, ainsi que d'une partie de la gauche qui les soutient n' est pas d' aller dans le sens d'une légalisation ni de l' euthanasie volontaire ni du suicide assisté, qui sont l'un des objectifs fondamentaux de notre association depuis sa création.

La proposition gouvernementale actuelle est donc en régression par rapport à la proposition 21 du candidat Hollande, qui elle-même était déjà très loin de nos objectifs.

 

2. Nous constatons par ailleurs que l'un des arguments politiques principaux avancés par le gouvernement ainsi que par les deux rapporteurs du projet de loi était de trouver un « point d' équilibre » ou de « consensus » national entre les diverses positions en présence.
Mais la situation de fait engendrée par cette nouvelle loi ne crée aucun réel consensus sur les nouvelles « limites » ainsi fixées par la loi. Elle aggrave même à certains égards les risques de conflits de pratiques médicales en fin de vie et d'interprétations juridiques y compris à l' intérieur même des équipes de « soins palliatifs » entre ceux qui voudront résolument appliquer la nouvelle loi, et ceux pour qui cette loi va déjà « trop loin », et qui ne manqueront pas de faire de la résistance, encore plus que pour l' application de la loi de 2005.


3. Lorsque dans les différents débats on écoute les partisans de la légalisation de l' euthanasie et du suicide assisté, dont nous sommes évidemment à Ultime Liberté, il devient de plus en plus clair que l' argument de fond principal n'est plus lié à l' analyse des situations particulières de fin de vie, mais bien dans l' acceptation ou non du principe fondamental de l' autonomie et de la liberté du choix de sa vie et de sa mort par la personne elle-même et non par un cadre collectif qui en prescrirait a priori les contours à travers une législation.

Ce que ces personnes trouvent de plus en plus insupportable, ce n'est pas spécifiquement telle ou telle condition de fin de vie, plus ou moins douloureuse etc., mais le simple fait que ce sont d'autres qu'elles-mêmes qui prétendent en décider, alors qu'il s' agit « de leur propre vie et de leur propre mort ».


Du point de vue du changement de législation française sur la fin de vie, l' association Ultime Liberté ne cessera de contester les lois successives, même de « consensus », aussi longtemps que la liberté de décision pleine et entière de la personne dans ce choix ne sera pas reconnue.

 

( fin du communiqué )


Date de création : 26/04/2015 @ 19:13
Dernière modification : 26/04/2015 @ 19:14
Catégorie : ACTUALITE : DEBAT NATIONAL sur la Fin de Vie
Page lue 1466 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Spécial !
NATIONAL
International
Recherche



Webmaster - Infos
Calendrier
^ Haut ^