Site de l' Association Ultime Liberté

Accueil  Blog  Nouvelles  Téléchargements  Liens  FAQ 
Conférences citoyennes : Les revirement de méthode du CCNE

Une conférence de citoyen va plancher sur la fin de vie dès la semaine prochaine

http://www.20minutes.fr/societe/1244367-20131031-conference-citoyen-va-plancher-fin-vie-des-semaine-prochaine

Vous pouvez aussi participer à un petit sondage proposé sur le site de "Ecoutez-nous" ( ADMD ) , concernant la méthode employée du "Panel de citoyens" menant ses auditions dans une sorte de huis-clos :
http://ecouteznousjusquaubout.hautetfort.com/archive/2013/11/10/conferences-citoyennes-ccne.html?c

 

Commentaire personnel Armand STROH  ( 10/11/2013 ) qui n' engage pas l' association ... :

Le CCNE aurait très bien pu organiser deux formes de consultation des citoyens en parallèle :

- Ce mode restreint et "secret", si vraiment la "sérénité" prétendue apportée par le "huis clos" peut apporter un plus dans l' analyse ...

- Celle initialement prévue de débats organisés pour un large public et donc ... publics et largement ouverts.

( En élargissant réellement la discussion à une population beaucoup plus large que celle touchée par les débats de la Mission Sicard de 2012 ! )

Et comparer les deux ... résultats obtenus .
Cela aurait été intéressant d'analyser les similitudes et les différences de ces deux approches .

Le fait de procéder exclusivement par une sorte de "huis-clos" ne peut que développer encore davantage dans l'opinion l' impression qu'on ne veut pas entre le "peuple", mais encore une fois mettre un petit groupe supposé "repésentatif" sous pression, non pas des médias et de la pression de l'opinion externe certes, mais bien de la pression symbolique des "Autorités", de l' aura symbolique paternaliste du CCNE, etc., ce qui n'est pas nécessairement une pression moindre sur la liberté de conscience du "panel", j' allais dire des "jurés" du Tribunal ...

Évidemment, j' imagine qu'on nous dira que le "peuple" s'exprimera en fait  ... par le vote des députés lié à la proposition de Loi qui sera concoctée début 2014 ...

Croit-on sérieusement qu' un panel de 30 citoyens choisis statistiquement va découvrir des dimensions du problème auquel personne n'aurait encore pensé, parmi les protagonistes de la querelle qui existe depuis des dizaines d'années, entre les partisans et les adversaires et les critiques intellectuels et autres de tous bords qui se sont penchés sur la question ?

Non, une hypothèse probable de ces revirements méthodologiques, est que les organisateurs ont eu PEUR d'un nouveau grand débat public, après le "Mariage pour tous", en attendant celui sur la PMA et la GPA, voire celui sur la prostitution ...

... et étant donné le climat politique général où des bonnets rouges s'agitent ici et là ...

L' autre hypothèse, moins conjoncturelle, mais depuis longtemps structurellement liée à ce débat, est qu' un certain nombre d'adversaires fortement présents dans les "lobbies" anti-euthanssie", y compris au CCNE, sentant la partie "perdue" s'il la confie réellement à l' opinion publique, continuent à tenir l' éternel discours sur la "complexité du problème", qui nécessiterait encore une analyse de plus ..., un délai de réflexion supplémentaire . En fait une façon hypocrite de vouloir retarder l' échéance ...FAIRE TRAINER le plus longtemps possible .
Très exactement la même stratégie que celle de certains tenants des soins palliatifs qui, n'osant pas affirmer brutalement leur opposition, ne veulent envisager la question de l' euthanasie que le jour où les soins palliatifs seront suffisamment développés et répandus.

On fait donc un nième "comité Théodule"  supposé encore une fois "réfléchir en profondeur" ... Ainsi cette invention du "panel de citoyens"... chargé de poursuivre une "réflexion" que sans doute les membres du CCNE étaient eux-mêmes incapables de poursuivre ???

Ma position sur le sujet, ni la vôtre sans doute, ne dépend pas de ces atermoiements , ni même d'éventuels retournements de l' opinion publique, ni du vote du "peuple français", puisque j' ai décidé que la réponse à cette question ne dépendait que de moi, pour moi-même, et ne regarde plus la "société", et que c'est avec les personnes qui sur ce sujet pensent comme moi, que je choisis prioritairement de construire une légitimité et une capacité d'action commune ... peu importe finalement ce que les autres "français" en pensent , en tant que "français".

 


Date de création : 10/11/2013 @ 21:13
Dernière modification : 10/11/2013 @ 21:13
Catégorie : ACTUALITE : POSITIONS PERSONNELLES
Page lue 6042 fois

up Haut up


Site propulsé par GuppY - © 2004-2013 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.01 seconde