WIKI

Wiki personnel d'un membre fondateur de l' association Ultime Liberté

 

RETOUR AU SITE OFFICIEL

FORUM

Vous êtes ici -> LibreEgalite
PagePrincipale :: :: DerniersChangements :: IndexDesPages :: AideWikini :: InscriptionLogin :: :: Vous êtes 54.85.162.213
LiberteEgaliteFraternite EllE EgaleLiberteLibreEgalite EgaleLiberte

" Libre Egalité '


Expression que j'utilise comme symétrique réciproque de " Égale Liberté " :

Reliées l'une à l'autre dans l' expression acronyme " ELLE" ( EgaleLiberteLibreEgalite ) , elles constituent les deux "moitiés" palindromiques ou " symétriques" dans un sens abstrait général , du noyau central des valeurs auquel j' adhère , et que je peux proposer aux autres , précisément comme proposition de "Libre Egalité" avec eux , sans pour autant bien sûr leur imposer d' en partager la forme d' expression esthétique qui m'est singulière , même si elle reprend des éléments culturels et notamment linguistiques communs .

1. L' expression " Égale Liberté" montre déjà la liaison forte entre la problématique de la Liberté et celle de l' Egalité :
Elle signifie que la Liberté dont nous parlons doit pouvoir être réalisée à Egalité entre tous les partisans de cette Liberté : Ce n'est pas une Liberté qui serait pensée par antagonisme avec la Liberté des autres .

2. L' expression " Libre Égalité " exige réciproquement que toutes les Égalités spécifiques dont NouS allons NouS revendiquer "Entre NouS" , doivent être librement choisies par chaque Personne Souveraine Libre et Egale ( aux autres personnes souveraines ) :
Personne , à l'intérieur ne peut être contraint , ni obligé moralement à accepter le principe d' Égale Liberté : il ne peut le faire que LIBREMENT :
l' Egalité de la Liberté doit être elle-même librement choisie par toutes les Personnes qui veulent ainsi devenir à la fois parfaitement libres et parfaitement égales .

La "Libre Egalité" désigne donc tout autre chose que l' "Egalité Contrainte" ou que l' "Egalité Obligatoire" qu'un certain nombre d' Égalitaristes croient légitime de vouloir imposer de force à tout le monde ( en piétinant allègrement toutes les libertés individuelles et donc La Liberté EllE-MeMe ) .

Ce principe réciproque du principe d' Égale Liberté , crée alors nécessairement , à l' intérieur de toutes les personnes susceptibles de faire un tel choix ( à savoir tout être humain adulte capable d' exercer les prérogatives que lui confère la Déclaration Universelle des Droits de l' Homme de 1948 ) , une différence liée au LIBRE CHOIX qu'elles font : celui d' accepter ou non ( par une libre décision de leur part ) le principe de l' Égale Liberté qui leur est proposé ( par n'importe qui , simplement capable de le définir comme "idée" , fût-elle au départ totalement fictive ou "utopique" ) .

Ce LIBRE CHOIX n' a même pas besoin d' être brutalement binaire , si celui qui fait ce CHOIX accepte de gérer lui-même la responsabilité d' être partiellement " DeDans? " et partiellement " DeHors?" , et donc les conséquences :
On ne peut pas - parce qu'il s'agit d'une contradiction logique - vouloir simultanément et du même point de vue une chose et son contraire : On peut vouloir avoir "un pied DeDans?" et "un pied DeHors?" , en choisissant soi-même le mode de chevauchement de la frontière , mais on ne peut pas en même temps alors prétendre être "entièrement DeDans?" ou "entièrement DeHors? " ( sauf bien sûr si cet "entièrement" n' est que partiel ... et donc pas "entier" ) .
A chacun alors de voir si ce qu'il dit est bien ce qu'il dit , c'est-à-dire de prendre en charge le lien entre le "Principe d'Identité logique A=A " et ce qu'il pense être sa propre "identité numérique permanente" de sujet libre volontaire faisant un certain LIBRE CHOIX .

Celui qui change d'avis comme de chemise , au petit bonheur la chance , en fonction des humeurs de l' opinion publique , en s'imprégnant simplement de l' opinion des autres , mais en étant incapable ( par son propre" choix" ??? ) d' en construire une fondamentale pour lui , qu'il identifierait comme la "sienne propre" , ne peut pas en même temps exiger qu'on écoute ce qu' IL a à dire , puisqu'il ne sait pas lui-même ce qu'il VEUT dire .
Il est comme ces enfants à l école qui lèvent le doigt avec insistance et hurlent "Moi , M'dame , Moi M'dame" , et qui , quand on leur donne la parole , n'ont plus rien à dire , et n'y ont même pas réfléchi , mais veulent seulement "se faire remarquer" .
Pour un "enfant" ( infans : qui n' a pas la parole parce qu'il ne sait pas encore parler ... ) , cet apprentissage est normal ; c'est pourquoi il est considéré comme "mineur" .
Pour un citoyen adulte responsable ( être capable de répondre de soi , de sa volonté et de sa pensée propre , et donc aussi de ses actes ), une telle attitude signe l' irresponsabilité .